La Micro-crèche MicroScop rejoint le réseau. Située à Monnières, près de Nantes, elle propose aux familles du territoire ainsi qu’à leur(s) enfant(s) un accueil et un accompagnement innovants, différents et reposant sur une réflexion en lien avec le monde de demain et ses mutations.

Consciente de la responsabilité sociétale des entreprises, MicroScop œuvre au quotidien pour mettre en places les trois les trois piliers du développement durable. Ainsi, la micro-crèche repose sur trois principales orientations sociales :

  • Œuvrer dans le champ de l’économie sociale et solidaire : la SCOP permet un fonctionnement participatif en interne, de coopérer avec les pouvoirs publics et tous les acteurs du territoire et enfin de placer les femmes et les hommes au premier rang et non le capital comme dans une entreprise classique.
  • Accueillir tous les publics : mixité sanitaire (accueil d’enfants en situation de handicap et/ou atteints de maladie chronique), mixité sociale (accueil d’enfants dont les parents rencontrent certaines difficultés) et mixités de genre (lutter contre les discriminations basées sur le genre dans l’éducation).
  • Développer un lieu d’échanges et d’accompagnement à la parentalité : l’expertise et l’expérience tant des parents que des éducateurs de la prime enfance ont plus de valeur quand elles sont partagées et lorsque les bénéficiaires (parents et enfants) deviennent sujets acteurs de leur accompagnement. Les parents doivent donc se sentir accueillis dans la micro-crèche. Leur place doit pouvoir se faire facilement.

Il existe autant d’accompagnements qu’il y a d’enfants et de parents, autant d’histoires de vie que de personnes, autant de positionnements que de professionnels. L’accueil de l’enfant ne se réduit pas à de la garde ou seulement au temps partagé mais bien à une somme de compétences professionnelles qui permettent d’agir dans le sens d’un accompagnement de qualité.

Pourquoi le choix du statut coopératif  pour la crèche?

« Nous avons choisi de monter ce projet en SCOP, Société Coopérative et Participative, afin de ne pas s’inscrire dans un fonctionnement de pouvoir pyramidal. Le principe fondamental régissant la SCOP est celui  » d’une personne, une voix « . Le second principe repose sur la lucrativité limitée. »

Présentation des salariés-associés:

Fanny , 37 ans et maman de 3 enfants , éducatrice de Jeunes Enfants. Associée, salariée et co-gérante.

Sa sensibilité :

  • Toujours savoir pourquoi j’agis dans l’intérêt de l’enfant et de sa famille, l’acte éducatif en tant que condition de ma pratique, de son sens.
  • La pédagogie Montessori.
  • L’enfant comme citoyen et acteur de son développement.
  • Je suis une éducatrice de jeunes enfants qui pense que son champ d’intervention est plus vaste que ce qu’il laisse paraître et entendre.

J’ai une véritable volonté de comprendre le ou les environnements dans le ou lesquels l’enfant évolue, en excluant toutes démarches intrusives. L’approche systémique, chère à mon sens permet de se situer au plus proche des besoins et des attentes des familles.

Ses expériences :

  • Auxiliaire de vie scolaire individualisée (accompagnement d’enfants en situation de handicap au sein de l’éducation nationale).
  • Educatrice de jeunes enfants au sein de la protection de l’enfance (accueil d’urgence, situations judiciaires et administratives en mesure de protection immédiate de l’enfant en danger).
  • Eduactrice de jeunes enfants au sein de multi-accueil, crèche familiale.
  • Educatrice de jeunes enfants au sein d’un Relais Assistants Maternels ( compétence d’une communauté de communes).

Gaëlle , 37 ans et maman de 3 enfants, CAP Petite Enfance et aide soignante. Associée, et salariée.

Sa sensibilité :

Se dire que l’on participe à la construction de la vie d’un individu, c’est quelque chose de très valorisant. Accompagner le début de la vie, partager ses premières découvertes, ses joies, toutes ces phases qui influenceront le reste de sa vie, c’est ça le métier que je veux faire. Bien entendu, il ne s’agit pas de toute puissance mais bien d’accompagnement à une immensité de possibles.

Ses expériences :

  • Animatrice en accueil de loisirs enfant
  • Assistante d’éducation en lycée
  • Auxiliaire petite enfance en multi-accueil
  • ATSEM en école maternelle (classe de pré-petite section)
  • Assistante maternelle

Matthieu , 35 ans et papa de 3 enfants, éducateur de jeunes enfants, administrateur de la Fédération Nationale des Educateur de Jeunes Enfants (FNEJE) et président de la FNEJE 44. Associé, salarié et co-gérant.

Sa sensibilité :

Reconnaître à chacun la possibilité et la capacité de progresser et de se développer à tous les âges de la vie. Il s’agit donc d’être attentif au singulier dans le collectif.

Ses expériences :

  • Animateur et directeur en accueil de loisirs enfant et séjours enfant et ado
  • Formateur BAFA et BAFD
  • Educateur de jeunes enfants en multi-accueil
  • Directeur-adjoint d’une maison de quartier