Interview d’Elise Mareuil – cofondatrice d’AGAPI
Par Philippe Duport, franceinfoRadio France – 10/11/2019

Créateur d’entreprise et handicapé. Un prix, le trophée H’Up, récompense ceux qui ont réussi à surmonter les difficultés. Cette année c’est une jeune femme malentendante qui a été distinguée.

Elise Mareuil est la cofondatrice du groupe Agapi. Elle emploie une soixantaine de salariés répartis dans six établissements situés en Île-de-France. Elle vient de recevoir le trophée H’Up, qui récompense un entrepreneur en situation de handicap. Il y avait 170 dossiers en lice.
franceinfo : parlez-nous de votre activité, quelle est votre concept ?
Elise Mareuil : Agapi, c’est un réseau de crèches en Ile-de-France, des crèches écologiques et solidaires, respectueuses de l’environnement, avec un éveil à la nature, dans le champ de l’économie sociale et solidaire, constituées en coopératives. On est aussi organisme de formation et nous écrivons des livres sur nos activités et notre pédagogie.
Vous ne vous êtes pas lancée dans le champ du handicap. Pourquoi ?
Mon handicap s’est dégradé au moment où on créait Agapi, mais Agapi est très liée aux notions de valeurs solidaires et nous réservons des places pour des enfants en situation de handicap et des familles en insertion. La notion d’inclusion est très forte.
Quel est votre handicap ?
J’ai une surdité extrêmement complexe. J’ai eu la chance d’être opérée au moment où on pensait que j’allais totalement perdre l’audition. Je suis appareillée, j’ai un aménagement de poste et j’ai des collègues formidables !
Quels obstacles particulier doit-on surmonter ?
Une de mes anciennes collègues m’a dit qu’elle ne savait pas qu’on pouvait déplacer des montagnes et que maintenant elle le savait. Il y a deux combats à mener de front. Il faut convaincre encore plus les banques, les assurances, etc. Cela forge des caractères de battant. On va au bout des choses.
Créer son entreprise, c’est une solution pour les personnes handicapées sans travail ?
Beaucoup des personnes handicapées que je connais ont un tempérament de battant et vont au bout des choses. Il faut monter des dossiers complexes, faire des prêts à la banque. Cela crée des tempéraments qui correspondent vraiment à la voie de l’entrepreneuriat. Ce sont souvent aussi des gens très créatifs pour vivre avec leur handicap, et qu’est-ce qui est plus créatif qu’un entrepreneur ? 

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/on-s-y-emploie-de-philippe-duport/on-s-y-emploie-handicape-et-createur-d-entreprise-c-est-possible_3676705.html

 

Retrouvez également son témoignage au trophées 2019 h’up entrepreneurs: