L’inauguration de la crèche Microscop, ouverte en septembre, s’est déroulée le mois dernier en présence de nombreux partenaires.

Entretien avec les associés de Microscop

 

Fanny Favreau, Gaëlle Menguy et Matthieu Menguy, les trois associés de Microscop, crèche coopératives éco-citoyenne ouverte depuis septembre, à Monnières.

De quels moyens disposez-vous ?

Gaëlle Menguy : Nous avons fait construire un bâtiment neuf de 120 m² environ avec la Scop (Société coopérative ouvrière de production) Macoretz. Cette réalisation a été conçue en respectant tous les temps de présence des enfants, elle est très lumineuse et colorée. Le coût global est de 410 000 €. Nous avons bénéficié d’aides de la Caf (Caisse d’allocation familiale) à hauteur de 140 000 € et 8 000 € via deux financements participatifs locaux. Le solde a été financé à l’aide d’un emprunt auprès du Crédit coopératif.

Aujourd’hui, quelle est l’organisation de la crèche ?

Matthieu Menguy : Nous sommes organisés autour des trois piliers du développement durable qui guide toute notre façon de faire et d’agir au quotidien. Pilier environnemental avec une alimentation bio variant de 50 % à 100 %, selon l’âge des enfants, l’utilisation de couches lavables et de produits certifiés écolabel. Un pilier social, avec un respect du rythme des enfants et accueil d’enfant en situation de handicap. Troisième pilier, économique en pratiquant une tarification en fonction des revenus et en faisant travailler des circuits courts d’approvisionnements.

Pourquoi créer une Scop ?

 Mathieu Menguy : Cela nous permet d’être à égalité dans nos choix : une personne égale une voie. Ce statut juridique permet de placer les femmes et les hommes au premier rang de nos priorités et non le capital. Notre projet n’est pas basé sur le profit mais simplement sur notre envie de vivre correctement de notre travail.

Qui accueillez-vous et comment ?

Fanny Favreau : Nous disposons d’un agrément de dix places. Vingt et une familles nous font confiance. Nous associons beaucoup les parents et nous partageons leur savoir-faire. Les enfants qui fréquentent notre crèche ont entre 2,5 mois et 4 ans. L’accueil de l’enfant ne se réduit pas à de la garde ou seulement au temps partagé, mais bien à une somme de compétences professionnelles qui permettent d’agir dans le sens d’un accompagnement de qualité.

Quels sont les projets à venir ?

 Fanny Favreau : Nous manquons de place, alors pourquoi pas une nouvelle réalisation ? Autre piste, un projet beaucoup plus lourd et complexe à réaliser dans le vignoble : une maison du droit au répit. Mais ce projet nécessitera une longue réflexion et des partenariats forts.

Contact : 2, impasse des Sarments. 07 69 03 46 90 ou 09 50 85 88 70, microscop44@gmail.com. Ouvert du lundi au vendredi, de 7 h 30 à 19 h 30.

Retrouvez cet article sur Ouest France